Espace sucré/ Barbara Auzou Dolce spazio/ Marcello Comitini

Barbara Auzou a écrit des très beaux vers, qui trouvent au fond du regard impitoyable de cette statue (qui vit hors de tout âge), la pitié pour notre condition d’êtres humains soumis au passage des saisons et du temps. Et cela suscite la sensibilité de ceux qui lisent ces vers.

Lire dit-elle

Ce matin, j’avais publié ce poème, puis dans un vrai moment de doute je l’ai retiré, le jugeant inabouti….

72bce7f776b8bdc71d38bd05e4a48831

Le regard froid des statues

resté obstinément à l’orée de l’âge

m’escamote un instant puis me restitue

aux jardins détroussés par le vent

et à l’espace sucré de l’été qui m’ingère

dans son hoquet indécent

et satisfait comme un mirage

Barbara Auzou

Et puis ce midi, j’ai reçu ce message de Marcello Comittini:

Chère Barbara,

j’ai traduit la très belle poésie que vous avez écrite ce matin, mais je ne la trouve plus.

Si vous avez l’intention de la publier à nouveau, voila ma traduction:

Cela m’a fait beaucoup de bien et a chassé mes doutes…C’est donc avec plaisir que je publie ici la traduction de Marcello que je salue pour sa gentillesse et sa fidélité sans faille à ma poésie…

72bce7f776b8bdc71d38bd05e4a48831Dolce spazio

Lo sguardo freddo delle statue

rimasto ostinatamente sulla…

View original post 65 altre parole

Annunci

17 pensieri su “Espace sucré/ Barbara Auzou Dolce spazio/ Marcello Comitini

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google photo

Stai commentando usando il tuo account Google. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...